Le Courrier Médical et Psychiatrique de Kinshasa

RAPPORT DE MISSION DE VULGARISATION DU PNDRHS A MBUJI MAYI (KASAI ORIENTAL)

RAPPORT     DE     MISSION

     DE VULGARISATION DU PNDRHS

   A MBUJI MAYI (KASAI ORIENTAL)

 

 

 

INTRODUCTION 

 

Le Ministère de la Santé Publique, a dans le processus de la mise en œuvre du plan national du développement sanitaire (PNDS 2011-2015), élaboré le plan national du développement des ressources humaines de la santé pour la période de 2011-2015.

Ce plan s’inscrit dans le cadre normatif avec l’appui financier des partenaires ; celui-ci après sa validation, a été adopté par les experts. Des instructions précises ont été  mises à tous les échelons du ministère de la santé publique tant au niveau national que dans les provinces pour que ce plan soit exécutoire dès Mars 2011.

C’est pour cette raison que des équipes de trois se sont rendues dans toutes les provinces de la république pour assurer sa vulgarisation conformément à l’ordre de service collectif n°………../du …………., les cadres du ministère et partenaires suivant ont effectué la mission, il s’agit de :

M. MAMBU Simon (MSP),M. KWATSHI François (MSP) , Dr KASWA Jean CNOM)             

 

OBJECTIFS DE LA MISSION

 

a)    OBJECTIF GENERAL 

-      Préparer la mise en œuvre du PNDS dans son volet RHS

 

b)   OBJECTIFS SPECIFIQUES 

-      Vulgariser le PNDRHS dans la province du Kassaï Oriental.

-      Recueillir certains amendements de la province

 

RESULTAT ATTENDU

-      Le PNDRHS 2011 – 2015 au Kassaï Oriental vulgarisé.

 

METHODOLOGIE :

-      Briefing avec les autorités et cadres de la DPS et partenaires

-      exposés

-      Travaux en groupe

-      restitution

 

DEROULEMENT DES ACTIVITES

Période et lieu: La vulgarisation s’est déroulée à MBUJI MAYI dans la salle de réunions de l’Hôtel NKUMBIKUMBI du 25 au 26 Avril 2011.

Les activités se sont déroulées conformément à l’agenda élaboré par l’équipe des facilitateurs sur place à MBUJI MAYI.

L’atelier a débuté légèrement en retard par rapport à l’agenda, parce que les participants ciblés se sont retrouvés au paravent pour la plupart, dans un briefing dans le cadre de PEV.

Les activités de présentation étaient reparties de la manière suivante :

 

1èr JOUR:

-      Présentation du TDR : par le Dr KASWA

-      Présentation de la méthodologie de l’élaboration du PNDRHS par M. MAMBU

-      Présentation des grands axes du PNDRHS par AG KWATSHI

 

2ème JOUR:

-      Présentation du sous plan de Gestion de Carrière par AG KWATSHI

-      Présentation du sous plan de Formation de Base par M. MAMBU

-      Présentation du sous plan Rétention par AG KWATSHI

-      Présentation du sous plan de Formation Continue par Dr KASWA

 

Au 1èr comme au 2ème jour, après chaque présentation, les participants se retrouvaient en groupes de travail dont 4 au total, les consignes suivantes ont été données aux groupes pour permettre d’atteindre les résultats.

-      Lire attentivement les documents mis à leur disposition

-      Relever les écueils éventuels sur le plan de fond et de la forme en les listant par page

-      Proposer des recommandations et reformulation selon le cas

-      Restituer en plénière les travaux des groupes

Après les présentations, beaucoup de questions d’éclaircissements ont été posées et des observations pertinentes formulées par les participants.

Les questions, observations ainsi que les recommandations des participants sont reprises en annexe, afin d’être pris en compte et à incérer dans le document final.

 

CONCLUSION:

Les activités de l’atelier se sont déroulées conformément aux TDR  et les objectifs ont été atteints.

 

POINTS FORTS

-      L’atelier a connu la participation très active et positive du Ministre provincial de la santé du Kassaï Oriental.

-      Participation aussi active et un intérêt certain des participants  

 

POINT FAIBLE

-      Chevauchement des activités de l’atelier avec le briefing de PEV ayant ainsi occasionné un retard dans le démarrage des travaux.

N.B. Les  observations ainsi que les recommandations des participants sont reprises dans les pages suivantes

 OBSERVATIONS, AMENDEMENTS ET RECOMMANDATIONS DES PARTICIPANTS

 

  1. 1.  PRINCIPALES PREOCCUPATIONS  
    1. La SRSS n’est pas entièrement d’application ;
    2. Les établissements de filières médicales  de niveau supérieur qui ont été fermés ne le sont pas en réalité Ex : de l’ISTM Saint Luc ; l’extension de l’Unilu à Muene Ditu
    3. La réglementation dans  le recrutement et des affectations reste théorique ; en pratique elle est entachée de beaucoup de népotisme et de clientélisme !
    4. La reforme  du programme de formation pour la filière infirmière ne concerne que quelques écoles seulement ;
    5. Faible taux d’application des textes juridiques ;
    6. Absence des textes réglementant la gestion de la carrière du personnel de secteur de santé dans le contexte actuel de décentralisation (Gouvernement provincial et national) ;
    7. L’attribution des certains postes de responsabilité à certains Recrus sans expérience ;
    8. L’attribution de certains postes sans tenir compte du profil réel exigé par le poste ;
    9. La non maitrise des effectifs ;
    10. Mauvaise utilisation de ressources humaines ( certains professionnels de santé qui ne sont qu’au bureau alors qu’ils ont été formés aussi pour la clinique) ;
    11. Très forte mobilité interne et externe du personnel ;
    12. Fort grands écarts entre les différentes catégories professionnelles concernant la prime de risque
    13. Les syndicats et Associations  ne seront  une opportunité que si  ces derniers jouent réellement leurs rôles ;
    14. La mise en œuvre du nouveau cadre organique n’est pas encore effective ;
    15. La présence des institutions d’enseignement supérieur et universitaire non viables ;
    16. La reforme  du programme de formation pour la filière infirmière ne concerne que quelques écoles seulement 

 

 

  1. 2.  AMENDEMENTS DE FOND ET DE FORME  

 

2.1. Amendements de fond

 

A. Axes stratégiques

 

  1. P5 (pt 3): Insister sur le fait que les mesures incitatives concernent toutes les catégories
  2. La somme réelle est : 5 336 699 421,6 $ au lieu de 4 677 196 275

(P 71)

  1. Les axes stratégiques sont des actions à mener
  2. P3 (pt 3)  et P4 ( Pt 4): redite:  Voir page 38
  3. P5 (pt 3): Insister sur le fait que les mesures incitatives concernent toutes les catégories

 

  1. B.  Sous plan de Gestion de carrière 

Un compromis a été trouvé concernant le profil des postes suivants pour affectation :

Poste de MCZ :

ü  être détenteur d’un diplôme en médecine en attendant la reforme sanitaire en cour ;

ü   Avoir  une expérience d’au moins 5 ans sans interruption ;

ü   Avoir été formé en Management des soins de santé primaires ou être détenteur d’un diplôme en Santé publique.

Poste de l’AG :

ü  être détenteur d’un diplôme de graduat ou de licence en gestion des institutions de                      santé ;

ü  Avoir une expérience d’au moins trois ans ;

ü  Avoir été formé en Management des soins de santé primaires

Poste de superviseur : 

ü  être professionnel de santé de niveau A0,A1 ou A2 avec une longue expérience 

 

 

 

2.2. Amendements de forme

 

  1. Axes stratégiques

 

  1. A la page 17, il y a tautologie du mot République démocratique du Congo dans un même paragraphe et le terme Pays d’Afrique Centrale revient plusieurs fois ;
  2. On parle de renforcement au lieu de mise en place du cadre de planificatio
  3. P3 ( pt 3)  et P4 ( Pt 4): redite:  Voir page 38
  4. VISION STRATEGIQUE : 1er paragraphe, (A ajouter) - …….prestation des soins et des services
  5. OBJECTIFS SPECIFIQUES
  6. P2: On parle de renforcement au lieu de mise en place du cadre de planification
  7. Les objectifs spécifiques soient présentés comme les axes et reformulés

 

  1. B.  Sous plan de Formation de Base 

 

A la page 5 : parler de l’abonnement mensuel au lieu de connexion car le premier suppose l’existence du second.

 

  1. C.  Sous plan de Rétention du personnel de santé 

 A la page 5, points N°6 : il faut élaguer la première et la troisième phrase qui parlent de la qualité des soins offerts et de l’approche centrée sur les résultats car il s’agit exclusivement d’un contexte de paiement des primes de performance.

  1. D.  Sous plan de Formation continue 

A la page 3, on a écrit analyse des situations de disfonctionnement d’un système d’information au lieu de l’absence d’un système de disfonctionnement.

En objectif général, il faut ajouter une prestation des soins et services de qualité.

 

 

 

 

 

 

  1. 3.  PRINCIPALES RECOMMANDATIONS DE L’ATELIER

 

A. Axes stratégiques

 

  1. Pour éviter les erreurs notamment sur les chiffres, le groupe a souhaité que le document soit soumis à la lecture d’au moins quatre lecteurs.
  2. La sommation  du budget année par année doit être revue et corrigée .
  3. Le PNDRHS doit être accompagné d’un budget de suivi et évaluation
  4. Le groupe a proposé que l’on puisse prendre le contexte se trouvant dans le PNDS au lieu de reformer un autre qui risque de contredire le premier. 
  5. Le plan ne tient pas compte de la constitution et du découpage futurs ,ex : le plan prévoit 11 Kits sans tenir compte des futures provinces.
  6. A la page  23: tenir compte d’autres maladies professionnelles au lieu de ne parler que du sida
  7. La cible sur la répartition inéquitable des RHS ne ressort pas dans le tableau du cadre programmatique et il y a même discordance ;page 29; page 68
  8. Le gouvernement doit trouver lui-même les moyens de sa politique en matière de RHS et non compter sur les organismes internationaux ;
  1. Que les objectifs spécifiques soient présentés comme les axes et reformulés

 

  1. B.  Sous plan de Gestion de Carrière

 

  1. Procéder à l’appel à candidatures (appel d’offres) lors du recrutement du personnel de Santé
  2. Intégrer à la politique de développement des ressources humaines les éléments liés à l’acquisition, à la rétention, à l’utilisation, au contrôle et à l’évaluation des RHS. (voir  page 22)

 

  1. C.  Cadre Programatique

 

  1. placer les activités prévues dans le Cadre  programmatique dans le PAO
  2. Ajouter: (i) les indicateurs d’intrants (ii) les indicateurs de résultats (iii) les indicateurs d’impact ( voir CSE du PNDS)
  3. Elaborer  (i) un cadre budgétaire sous forme de CDMT (ii) avec un cadre programmatique
  4. Corriger les sommations: la somme des années ne donne pas le total repris dans le document

 

  1. D.   Sous plan de Formation de Base

 

  1. A la page 4 : Fermer les structures non viables
  2. Elaborer un référentiel de compétence pour les autres catégories professionnelles surtout pour les ressortissants de l’ESU.
  3.  Présenter sous forme de graphiques et en pourcentage les données sur la prolifération des Etablissements de formation par province.

 

  1. E.  Sous plan de Formation continue

 

  1. Page 4 : revoir et corriger le total général du budget (13.726.449$  au lieu de 13.381.619$)
  2. Page 6 : différencier les activités avec les tâches dans le tableau.  
  3. Page 7 : employer le verbe d’action « former » au lieu de substantif formation
  4. Page 12 : ajouter le plan de suivi et évaluation
  5. Page 13 : revoir et corriger le total du budget (11.755.500$ au lieu de 11.410.670$)
  6. Le Gouvernement doit trouver lui-même les moyens de sa politique en matière de RHS et non compter sur les organismes internationaux ;

 

DIFFICULTE RENCONTREE

 

Chevauchement des activités de l’atelier avec la tenue de briefing PEV le matin du lundi 25 avril 2011, occasionnant ainsi un grand retard dans le démarrage.

 

CONTACTS PRIS 

 

  1. Ministre Provincial en charge de la Santé
  2. Médecin Inspecteur Provincial
  3. Chef de Bureau 1
  4. Chef de Bureau 6
  5. Chef de Bureau 11

 

TUSAKIDILA YA BUNI

 

 

 

 



19/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres